≡ Menu

Mon entreprise devrait-elle adopter une stratégie web 2.0?

Ce que l’on a baptisé le web 2.0 vers 2005, devrait plus justement être appelé le « web participatif »   ou le « web social ».  Avant l’apparition du web participatif, la communication entre une entreprise et un client potentiel ne se faisait que dans un sens  i.e. B -> C (Business vers Consommateur). L’entreprise envoyait  machinalement un courriel publicitaire ou mettait en ligne un site web pour informer ses clients de nouveaux produits ou services offerts. Sauf pour le formulaire de contact, il n’y avait aucune possibilité de dialogue entre l’entreprise et ses clients.

L’apparition du web participatif a favorisé l’interaction entre utilisateurs.  Le public en général peut directement faire la promotion ou attaquer une marque de commerce ou un produit. On a vu plusieurs exemples impliquant de grandes marques comme les compagnies aériennes (bagages endommagés) ou les fabricants de chaussures sport et l’utilisation d’enfants comme travailleurs (Nike).  On parle maintenant de web C -> B  i.e.  du consommateur vers l’entreprise (Business).

Le web 2.0 dans la vie de tous les jours

Plusieurs grands sites de produits de consommation ont intégré le web participatif dans leur stratégie.  Pensons au tout premier Amazon.com, qui a laissé les internautes commenter et recommander des disques, livres et autres produits directement sur leur site.  Depuis on a vu des compagnies comme Canadian Tire faire de même sur leur site, où des gens comme vous et moi recommandent ou déconseillent l’achat d’une perceuse ou d’un BBQ. Le web 2.0 a aussi vu naître l’apparition de wiki (comme Wikipédia), espèce de dictionnaire collaboratif où tout et chacun peuvent publier du contenu sur tous les sujets possibles, voire même du texte sur une marque de commerce ou une entreprise.

Les réseaux sociaux

Facebook

Grâce à l’apparition des réseaux sociaux spécialisés, les utilisateurs ont commencé à discuter entre eux.  Facebook, une communauté « d’amis » où les gens discutent, recommandent et font suivre de façon « virale » les bons et mauvais coups de l’industrie.  L’apparition spontanée de groupes sert à dénoncer les injustices ou promouvoir des causes.

Les « Fan Pages » de Facebook

Les entreprises ont suivi en créant des « fans pages » sur Facebook en incitant les gens à en devenir membre.  La grande majorité de ces pages sont inutiles puisqu’elles ne sont pas entretenues par les responsables, ne générant aucune activité par les membres.  Il ne s’agit pas de construire une « fan page » pour que les « amis » s’y inscrivent.  Les gens doivent avoir une raison de s’y inscrire et d’y revenir.  Une page d’entreprise doit être visible par tous et n’importe qui peut s’y inscrire. 

Il existe des « Fan Page » où l’on doit obtenir une autorisation pour s’y inscrire mais ce sont des cas assez rares. Prenons l’exemple d’une petite entreprise.  Cette page d’entreprise sur Facebook pour être efficace devra être nourrie d’offres, de promotions et de nouveaux produits.  Il faudra se faire un calendrier de parution pour que disons chaque mois, une nouvelle intéressante pour un client y soit publiée. 

De plus il faudra faire la promotion de cette page FB sur le site web de l’entreprise, sur les publications papier (factures, dépliants, cartes d’affaires, annonces journaux…) pour inciter les connaissances et clients à s’y inscrire.  Vous devez aussi publier des photos de votre équipe, des commandites auxquelles vous participez, de votre tournoi de golf annuel, du pique-nique des employés…  Et vous allez voir les gens interagir entre eux et inciter d’autres à joindre votre page.

LinkedIn

Le réseau social LinkedIn est semblable à Facebook mais est utilisé strictement dans des buts professionnels. Il est important d’y être présent pour le réseautage d’affaires.  Il est aussi possible d’y créer une page d’entreprise, un peu à la Facebook. Par contre, tout comme Facebook, il faut s’assurer d’animer cette page de façon régulière, afin d’inciter les gens à s’y inscrire, à rester informé pour qu’ils se rappellent de vous lors de leur prochain achat. Si vous décidez d’embarquer dans ce réseau professionnel, il faut aussi le mentionner dans vos différents supports Marketing pour en faire la promotion.

Les blogues

Un blogue est un site convivial où l’internaute émet généralement une opinion, raconte son quotidien ou publie un billet sur un domaine qui le passionne.  Le blogue possède une forme différente d’un site web puisque les textes sont publiés un à la suite de l’autre, le dernier apparaissant en haut. Les internautes peuvent émettre une opinion sur votre texte et ils n’ont pas à vous demander la permission ou n’ont pas à être votre « ami ».  Il faut avoir les reins solides lorsque les gens critiquent vos écrits, ce qui est fréquent dans ce type de web participatif.  Avant que les moteurs de recherche indexent vos textes, il faut être très patient.  La majorité des blogueurs débutants se découragent après quelques mois, l’intérêt et l’énergie faisant défaut.

Les blogues d’affaires

Depuis quelques années est apparu le blogue d’affaires, où une entreprise émet une opinion sur ses produits disponibles et ses services offerts. D’autres vont commenter l’actualité relié à leur domaine en proposant leur expertise.  Il faut faire attention de ne pas froisser nos différents fournisseurs en dénigrant un produit ou un service au profit d’un autre.  C’est un exercice délicat que d’écrire dans un blogue d’affaires.

Si par exemple vous décidiez de publier un blogue, il vous faudra émettre des opinions informatives sur les différents produits que vous vendez comme par ex. « ce produit est bon pour votre situation financière par contre l’autre est mieux pour un autre type de consommateur ».  Il faut absolument éviter de copier un texte existant, par exemple une chronique publié par un fournisseur ou un média.  Les internautes s’en apercevraient rapidement et dénigrerait votre site assez rapidement.  Vous pouvez par contre citer un texte, un auteur ou proposer une vidéo, tout en mentionnant la source.

La publication d’un blogue nécessite beaucoup de travail.   Un texte d’une moyenne de 500 mots peut prend plusieurs heures à écrire, corriger et publier. Sur le marché on parle d’environ 1$ du mot donc d’un coût de 500$ par texte.  Il faut aussi publier de façon régulière pour que les gens continuent à vous lire.  Les blogues d’affaires vont généralement publier plus souvent, en proposant de courts textes informatifs sur un seul sujet.

Abonnements par courriel

Même en 2010, il est important d’offrir un abonnement par courriel à votre blogue d’affaires.  Même si ce type d’abonnement est en baisse, il demeure fort populaire chez les gens moins aguerris aux réseaux sociaux.  Il est important de respecter les lois canadiennes quant à l’utilisation des données de vie privée.

Twitter

Twitter est une plateforme de micro-blogging.  Au lieu de publier des textes de 500 mots, vous publiez des informations d’un maximum de 140 caractères.  C’est un peu comme si vous publiez des fils de presse à vos abonnés.  Tout comme les autres réseaux sociaux, les gens doivent devenir vos « adeptes » afin de recevoir vos messages. Beaucoup d’internautes qui twittent le font pour promouvoir leur entreprise, leurs produits et services. Il est aussi fort populaire de « re-twitter » à vos abonnés des twits que vous avez reçus et que vous trouvez intéressants.

Il faut éviter de mélanger affaires et vie personnelle.  Si les gens vous « suivent » sur Twitter par intérêt professionnel, il faut éviter de parler de votre dernière partie de pêche ou de vos maux de dos. Comme tous les autres réseaux sociaux, si vous décidez de publier sur Twitter et de solliciter des abonnements, il faut publier à une fréquence régulière, sans en abuser.  Il s’est développé au fil des années, une façon particulière d’écrire un « twit » en utilisant des HashTags i.e. des abréviations permettant de suivre une conversation sur un sujet précis.

Les alertes de Google

Une fonction essentielle du web participatif est de suivre en temps réel sur le web ce que l’on dit sur vous, sur votre marque de commerce ou sur votre entreprise.  Si quelqu’un mentionne votre nom ou celui de votre entreprise dans les journaux, les réseaux sociaux ou sur un blogue (même dans un commentaire) il est possible de le savoir à la minute près.  Il faut vous abonner à une plateforme d’alerte, comme Google Alert pour recevoir un avis automatique par courriel ou par fil RSS.

Fil RSS

Les fils RSS ont tranquillement remplacé les abonnements par courriel.  Au lieu de vous abonner à un blogue ou à un site de nouvelles, vous vous abonnez simplement son un fil RSS. Chaque fois qu’un nouveau texte est publié, vous êtes alors avisé instantanément.  Il faut d’abord s’abonner à un intégrateur de fils RSS (Google Reader ou autres) et ensuite choisir ses fils RSS préférés.  Il est important que votre blogue possède ce type d’abonnement qui est fort prisé par les adeptes de blogue.  Vous pouvez aussi intégrer vos messages Twitter ou les alertes de Google dans votre intégrateur.

WordPress

Le système de gestion de contenu WordPress est une plateforme spécialisée pour publier des blogues.  Facile à utiliser, il permet de publier vos textes assez facilement par quelqu’un qui ne connaît rien au web. Il permet d’y inter relier tous vos réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Twitter, RSS)

Iphone

L’apparition des « téléphones intelligents » comme le Iphone, a changé la donne quant aux possibilité du web participatif.  Vous pouvez suivre votre profil Facebook, Twitter, suivre les commentaires sur votre blogue en utilisant votre Iphone.  Par contre il est presqu’impossible de publier sur votre blogue un long texte avec ce petit bidule.

HootSuite

Le site HootSuite permet d’utiliser votre Iphone pour intégrer toutes vos plateformes dans une seule application.  Mais il est assez complexe à utiliser pour quelqu’un qui débute.  HootSuite est un outil de gestion pour ceux qui publient constamment de courts textes qui seront utilisé sur Twitter, Facebook ou LinkedIn.  Le Iphone est utile mais si vous désirez publier un blogue, oubliez HootSuite ou les autres plateformes de ce type (comme ping.fm). Avec votre Iphone, sans HootSuite vous pouvez facilement publier des textes dans vos réseaux sociaux.

Les autres réseaux sociaux

Il existe des dizaines d’autres réseaux sociaux qui naissent et disparaissent.  Le dernier en lice, qui semblent voué à un bel avenir est le nouveau BUZZ de Google. Mais pour le moment concentrons nous sur les plus importants, cités précédemment.

Est-il possible de tout intégrer, pour minimiser les coûts?

La bonne nouvelle est oui.  Si vous publiez un blogue, il est possible d’afficher AUTOMATIQUEMENT un résumé de votre texte sur votre page Facebook, d’envoyer en même temps un message sur Twitter, sur votre page LinkedIn, d’envoyer le texte à vos abonnés par courriel et de publier sur votre fil RSS. Un tout en un qu’il est important de bien configurer pour obtenir un maximum d’impact!

Laisser un commentaire :