≡ Menu

La NekNomination sur les réseaux sociaux, un jeu fatal?

Pour écouter la chronique en Mp3

 

L’apparition récente de ce type de duel provocateur impliquant des jeunes qui boivent à l’excès a déjà causé plusieurs décès. Est-ce relié au phénomène Jackass?

À moins que vous ne viviez dans une caverne sans moyen de communication, vous avez probablement entendu parler du fameux  Ice Bucket Challenge au profit de la Société de la Sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Bien qu’il ai existé depuis 2011, un autre genre de défi a été lancé par Ross Samson, une vedette du rugby de l’équipe London Irish, le jour de Noël dernier en 2013. Celui-ci ingurgita une bouteille de bière « cul sec » et lança le défi à trois de ses amis d’en faire autant, dans les prochaines 24 heures. La neknomination (boire cul sec, en nommant des gens d’en faire autant) venait d’obtenir le sceau d’approbation d’une vedette et allait connaître des jours sombres.

Le phénomène s’est emballé et des jeunes se sont mis à boire des mixtures d’alcool, de vin et de bière en publiant leurs exploits sur les réseaux sociaux. Dans les semaines qui ont suivi, ont dénombra en Grande-Bretagne et en Irlande au moins cinq morts causé par ces défis funestes. On pense que plusieurs de ces concoctions contenaient en réalité que peu ou pas d’alcool, mais que d’autres jeunes n’ont pas compris le stratagème.

Facebook compris alors la dangerosité de ces défis stupides et commença a retiré les vidéos compromettants. Des groupes comme EducAlcool ou Madd, Mother Against Drunk Driving ont emboîté le pas pour dénoncer ces comportements dangereux.

Nouvelle mouture

Plusieurs jeunes ont alors décidé de contrer cette vague et de créer leur propre défi. Un jeune Français, Julien Voinson a créé la SmartNomination en remettant de la nourriture à des sans-abris sur YouTube en mettant au défi ses amis d’en faire de même. En quelques semaines, plus de 100 000 internautes ont visionné sa vidéo et plusieurs ont mis en ligne leur propre vidéo où il déneige des voitures ou devienne bénévole pour la SPA.

On a vu alors naître la BloodNomination, qui consiste à donner du sang et invite ses amis à faire de même. Au Canada, le défi Feed the Deed s’est répandu grâce à l’ingéniosité de Josh Stern de l’Université d’Ottawa, en invitant les étudiants à faire un geste de bonté plutôt que de boire de l’alcool. Plus de 10 000 personnes ont participé au défi. On compte par dizaine les défis de Bonnes actions qui ont germé dans plusieurs pays du monde depuis février 2014.

Une juste cause

Celui-ci engendra plusieurs autres groupes et probablement mis au monde le fameux  Ice Bucket challenge qui a fait boule de neige à l’été 2014, suite à l’émission The Today Show le 15 juillet 2014, quand l’animateur Matt Lauer a mis aux défis les téléspectateurs de faire de même pour la SLA. L’Association de la SLA du Québec a annoncé qu’en quelques semaines, ils ont reçu plus de 500 000$ en don suite à ce phénomène.

Finalement un geste stupide a permis de créer une vague de fonds qui profitera aux personnes atteintes de cette terrible maladie.

Laisser un commentaire :