≡ Menu

Le thermostat « Google Nest » contrôlé par votre téléphone

Pour écouter la chronique en Mp3

 

En 2014, Google a acheté trois grandes entreprises spécialisées en domotique. Leur but : rendre votre maison intelligente en utilisant le cellulaire. Un pari risqué?

Avez-vous aperçu récemment dans les dépliants de quincaillerie ces fameux thermostats que vous pouvez brancher sur le routeur de la maison et les contrôler à partir de votre téléphone multifonctions? Eh oui, le géant Google se cache derrière ces produits.

Tony Fadell et Matt Rodgers ont tous les deux quitté la compagnie Apple pendant la conception du iPhone et du iPad en 2010, pour créer Nest Labs. Personne ne savait en quoi consistait leur nouveau projet de peur de se faire voler leur idée. Mais pourquoi quitter Apple pour faire des thermostats? Mais les deux inventeurs ont compris que ce simple petit appareil contrôle la moitié de la consommation énergétique d’une maison, et le tiers de la consommation d’énergie mondial et que la conception et les caractéristiques de pratiquement tous les modèles sur le marché laissaient beaucoup à désirer.

La domotique au bout de votre téléphone

Dès le lancement de leur nouveau thermostat en 2011, des dizaines de programmeurs issus de grandes entreprises de la Silicone Valley sont venus rejoindre Faddell et Rogers. En 2013, ils lancent leur nouveau détecteur de fumée intelligent. En 2014, ils étaient plus de 460 à travailler chez Nest Labs lorsque Google achète l’entreprise pour la modique somme de 3,2 milliards US $. Ces derniers ont vu que la domotique était un marché inexploitée et rempli de promesse.

Le thermostat Nest Learning qui vous espionne

Le thermostat Nest Learning est un appareil que l’on qualifie d’intelligent. En fait, on devrait plutôt dire « autoprogrammable ». Il se souvient des réglages passés de température et se règle automatiquement après quelques jours pour suivre vos habitudes. Pendant que vous êtes absent, s’il ne détecte aucun mouvement, il se met automatiquement en mode économie de chauffage. Si vous décidez d’augmenter la température ou la climatisation avant votre arrivée, il suffit de régler le thermostat en ligne à l’aide d’un appareil compatible et votre maison sera confortable à votre arrivée.

Le thermostat offre la fonction Airwave qui permet d’arrêter la climatisation en continuant de faire fonctionner le ventilateur pour que votre maison reste au frais.

Un problème majeur pour le Québec

Ce thermostat fonctionne avec la plupart des systèmes de chauffage central : au gaz, mazout, ou encore thermopompe. Mais il ne peut pas fonctionner avec un système de chauffage électrique (qu’il soit doté ou non d’une centrale de programmation). Ce problème est majeur au Québec, le pays de l’hydro-électricité où la grande majorité des maisons sont chauffées par des plinthes électriques regroupées par pièce.

Sachez aussi que le système proposé par Nest fonctionne sur un principe d’homogénéisation de la température. Si le système de chauffage de votre maison est divisé en zone, il faudra vous équiper de plusieurs thermostats Nest (à 450 $ chacun).

Nest Protect : le détecteur de fumée et monoxyde qui vous écrit

Si l’appareil Nest Protect détecte de la fumnest2ée ou du monoxyde de carbone dans votre maison, il communiquera avec le thermostat pour stopper le système de chauffage de la maison et vous avisera par voix, lumière et courriel qu’un problème a été détecté dans votre maison.

Depuis son lancement, un rappel de 500 000 appareils a été effectué pour corriger des anomalies de fonctionnement. L’appareil se vend au Québec à 110 $, ce qui en fait un produit très coûteux par rapport à ses concurrents.

Laisser un commentaire :