≡ Menu

Le retour des tables tournantes pour numériser vos vinyles

Pour écouter la chronique en Mp3

  Combien de mélomanes ont vendu, donné ou même jeté leurs vieux disques vinyles en prétextant la fin de ce format désuet? Et bien, détrompez-vous. En 2013, dans plusieurs pays d’Europe, dont la Grande-Bretagne, les ventes de vinyles représentaient jusqu’à 40 % de leur vente de musique sur support. Il y a même plusieurs boutiques qui ne vendent plus de CD, que de bons vieux vinyles. Et neuf à part ça.

Un mode de Boomers?

Mais comment peut-on expliquer cet engouement? En partie par la qualité du son, maintenant gravé sur des vinyles de bien meilleure qualité qu’autrefois, mais probablement par un regain de nostalgie où les audiophiles préfèrent tenir un vrai album dans leur main, avec le design de la pochette, les photos, les paroles des chansons. Mais la raison principale est sans doute l’apparition en 2006 de nouvelles tables tournantes que vous pouvez brancher grâce à un port USB dans vos appareils électroniques, afin d’écouter et numériser vos vinyles. L’inventeur de cette table tournante, ION Audio du Rhode Island en a vendu plus de 2 millions en quelques années. Les DJ ont été les premiers à s’en procurer, mais depuis 2 ans, les consommateurs ont emboîté le pas et les ventes explosent.

Branchement USB inutile?

Selon plusieurs amants de la table tournante devant l’éternel, les bonnes vieilles tables tournantes des années 70 peuvent faire l’affaire. Vous n’avez besoin que d’un fil et d’un logiciel d’édition de son pour numériser vos bijoux. Et avec un son « vintage ». Selon les experts, à moins de payer des prix exorbitants, le son des tables neuves n’est pas à la hauteur, et le son que vous aurez numérisé reflétera la qualité de la table.

Mais j’insiste, je désire une table tournante neuve

Si vous désirez un son de qualité, il faut éviter d’acheter des tables tournantes d’entrée de gamme qui sont vendues entre 150 $ et 400 $. Si votre budget est de moins de 500 $, rabattez-vous sur une table usagée. Les tables neuves « Moyen de gamme » tournent autour de 500 $ et celles « haut de gamme » débutent dans les 4 chiffres.

Acheter une table tournante d’époque?

Avant de vous procurer une table de l’époque 60-80, privilégiez une marque connue en vous assurant que les aiguilles et les cartouches existent toujours. On parle des Japonaises Technics, Kenwood ou Pioneer ou les Allemandes Thorens et Dual, ou de la Britannique Garrard.) Vous aurez sans doute à remplacer la courroie d’entraînement qui aura perdu de son élasticité (entre 20 $ et 40 $). Vous paierez en magasin entre 150 et 200 $ pour une Technics Direct-Drive. Par contre, pour une Thorens, vous devrez débourser entre 250 $ et 400 $. Vous pouvez payer moins cher sur des sites de petites annonces, mais sans aucune garantie. Sur le site de Canuck Audio Mart, le site de petites annonces spécialisé en audio- Hi-fi, vous pouvez trouver plus de 275 tables-tournantes usagées à vendre entre 50 $ et 15 000 $. Une vraie petite mine d’or pour audiophile mélancolique. Compléments de lecture: Le retour du tourne-disque – Légitime dépense – Télé-Québec – 14 octobre 2013 Choisir sa table tournante – La Presse – 6 février 2010

Laisser un commentaire :