≡ Menu

Le futur du web sans publicité, selon Ethan Zuckerman

Pour écouter la chronique en Mp3

  Dans un article intitulé Le péché originel de l’Internet publié le 14 août 2014 dans le réputé magazine The Atlantic, l’activiste Internet Ethan Zucherman, l’inventeur du format de publicité en ligne nous dit qu’« Il n’est pas trop tard pour abandonner la publicité sur internet afin de bâtir un meilleur web ».

Demande de pardon

Ethan Zuckerman est maintenant un homme repenti. Il se sent un peu comme le créateur de Frankenstein. L’homme à l’origine des pop-up, ces fenêtres intempestives qui apparaissent à n’importe quel moment quand vous naviguez sur Internet, s’est excusé auprès des internautes du monde entier. Il explique comment l’annonce sous forme de pop-up a vu le jour : « Nous cherchions un moyen d’associer une annonce avec la page d’un utilisateur sans le placer directement sur la page pour calmer les annonceurs qui ne voulaient pas associer leur marque et le contenu d’une page ». Dans un exemple historique, un grand fabricant automobile était furieux d’avoir vu une de ses publicités apparaître sur un site pornographique. « J’ai simplement écrit le code pour ouvrir une fenêtre hors de la page et d’y afficher une publicité à l’intérieur. Je suis désolé. Nous avions de bonnes intentions. » Il déplore que des créateurs de web malintentionnés aient fait dériver son invention pour l’appliquer à la publicité en ligne, modèle économique devenu dominant aujourd’hui. Il a expliqué que son intention n’était pas mauvaise et a attaqué l’état « décadent » de l’Internet actuel. Aujourd’hui, ces publicités agressives ont toutefois tendance à disparaître avec l’émergence des bloqueurs de publicités (pop-up blocker).

Le début du web

Il faut reculer au début du web en 1994, il y a 20 ans, pour se rappeler que le web se devait être un outil de communication, sans barrière, démocratique appartenant au peuple. Il était hors de question d’y afficher de la publicité. On croyait que comme l’air, l’eau et les fleurs, tout ça resterait gratuit parce que cet outil révolutionnait le monde, comme l’avait été l’imprimerie de Gutenberg au 15e siècle, qui avait sonné le glas à l’obscurantisme du moyen-âge, et la naissance de la renaissance. Mais le modèle d’affaire du web faisait grandement défaut. L’explosion de la bulle Internet au début des années 2000 en était la preuve. La naissance du web a été un événement fantastique, mais il coûtait cher et ne générait aucun revenu digne de ce nom. Les inventeurs de Google, de Facebook et les autres dominants d’aujourd’hui ont su mettre à profit les outils existants de la publicité en ligne.

La solution?

Selon Zukerman, la solution serait sans doute d’implanter un modèle basé sur l’utilisateur-payeur un peu comme la radio par satellite ou encore NetFlix. Pr exemple: Ton fournisseur Internet te garantirait une navigation anonyme, sans possibilité de savoir quels sites vous visitez, sans cookies (témoins) et sans publicité, mais vous devez payer un montant fixe par mois. En plus de payer votre fournisseur, vous payerez pour naviguer libre de publicités. Ce type d’Internet pourrait plaire à un créneau particulier d’internautes, mais probablement pas à la masse. Voyons voir si l’avenir lui donnera raison, mais j’en doute.

Laisser un commentaire :