≡ Menu

L’assistant personnel intelligent comme SIRI est-il utile?

Écoutez la chronique en MP3

 À l’apparition de cette technologie, on l’associait plus à un jeu qu’à autre chose. Mais maintenant, il est intégré partout dans notre quotidien et l’automobile.

Les téléphones d’Apple ont été les premiers à offrir la possibilité de parler à un assistant personnel baptisé Siri. Cette application lancée en octobre 2011 en même temps que le iPhone 4S utilise le langage naturel de l’utilisateur pour répondre aux questions, faire des recommandations, et effectuer des actions en déléguant les demandes à un ensemble de services Web. Le nom Siri est scandinave, une forme courte du nom Norse « Sigrid » qui signifie « beauté » et « victoire » et provient du nom du premier enfant du développeur original, le norvégien Dag Kittalaus.

De multiples possibilités

Il est possible sans toucher son téléphone, de demander à l’application d’envoyer un courriel, un SMS, d’entrer un rendez-vous dans un calendrier, de trouver un restaurant, de jouer une pièce musicale ou même de lire un livre. La familiarisation avec cette application prend un certain temps, mais le logiciel apprend lentement à connaître son interlocuteur et réussit à mieux répondre à ses demandes.

Disponible dans les automobiles

Dès 2010, Siri a été intégrée dans les autos haut de gamme de Ford et de Honda permettant au conducteur d’utiliser son téléphone en main libre simplement en donnant des instructions à l’appareil. Aujourd’hui cette fonctionnalité est offerte dans presque toutes les automobiles, peu importe leur prix.

Google Now, S Voice de Samsung et Cortana de Microsoft

Dès mai 2012, le géant Coréen Samsung annonce lui aussi sa propre application intelligente baptisée S Voice, presqu’identique à Siri.

Le géant Google n’a pas été en reste et dès juin 2012 annonce l’installation de leur nouvel assistant numérique Google Now sur leur système d’opération Android 4.1.

Microsoft quant à lui a lancé son assistant personnel virtuel nommé Cortana en avril 2014, installé sur la plateforme Windows Phone.

Et le gagnant entre Apple, Google et Microsoft?

L’agence américaine Stone Temple Digital Marketing Group a développé une série de 3 086 questions qui ont été posées à 3 appareils équipés de chacune des applications. Les résultats sont étonnants.

Google Now a répondu à seulement 58 % des questions (1795/3086) avec un taux de réussite de 88 % (1580/1795). Siri n’a répondu qu’à 29 % des questions (908/3086) avec un taux de réussite de 53 % (481/908). Quant à Cortana de Microsoft, elle n’a répondu qu’à un mince 20 % des questions (630/3086) avec un taux de réussite très faible de 40 % (253/630). Plusieurs pourraient expliquer les résultats de Google par sa facilité à accéder à l’immense base de données que représente le moteur de recherche Google.

Cinq critères incontournables pour cette technologie

Dans une autre étude commanditée par le site LaptopMag.com intitulé Siri vs. Cortana vs. Google Now: Why Apple’s Siri Is Best , la performance de ces outils a été testée selon cinq critères spécifiques:

  1. La qualité de la voix
  2. L’activation
  3. L’interface
  4. La vitesse et l’exactitude
  5. Les fonctionnalités uniques

Et je vous laisse deviner le gagnant (relire le titre de l’article plus haut).

Téléphone intelligent, vraiment?

Mais malgré tout, ce n’est pas demain que ces systèmes de reconnaissance de la voix vont devenir de véritables assistants numériques intelligents, comme l’ordinateur Hall dans le film 2001, l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick.

Lecture additionnelle

Comment parler avec Siri, l’assistant vocal d’Apple? — Le Figaro — 20 octobre 2014

  • Chassis Bruxelles 4 juin 2015, 01:40

    Perso j’utilise jamais le siri sur mon iphone, mais sur mac c’est un peu facile pour ecrire du texte.

Laisser un commentaire :