≡ Menu

En voyage aux États-Unis, payez moins cher pour accéder au web

Pour écouter la chronique en Mp3

Des changements attendus aux frais d’itinérance

Depuis décembre 2013, le CRTC a modifié la réglementation pour faire baisser le coût d’utilisation du cellulaire à l’étranger. Les prix ont baissé et vous avez maintenant le choix d’utiliser un fournisseur canadien ou américain de l’autre côté de la frontière. Un autre changement important : si vous oubliez de désactiver la transmission de données à l’étranger, le CRTC a limité à 100 $ par mois les frais additionnels d’itinérance pour vos données. Vous pouvez maintenant faire déverrouiller (jailbreak) votre appareil afin de pouvoir utiliser un fournisseur américain. Vous n’aurez alors plus accès à votre numéro de téléphone canadien, ce qui importe peu pour ceux qui désirent surtout naviguer sur le web et accèdent à leur boîte vocale. Pour ceux qui désirent absolument que leur numéro habituel les suive, le prix des forfaits des 4 grands a baissé, mais reste quand même assez onéreux.

Comparons les prix des cellulaires aux États-Unis

Les fournisseurs canadiens Ceux qui désirent conserver leur numéro canadien, c’est relativement facile, vous n’avez qu’à communiquer avec votre fournisseur cellulaire et les aviser du forfait que vous choisissez. Par ex., si vous partez pour 2 jours, et que vous optez pour 10 minutes d’appel, 50 Mo de données et 15 textos, vous paierez entre 25 $ et 50 $, sauf pour Vidéotron qui l’offre à 13 $. Les forfaits américains varient entre 6 $et 8$. Pour 2 semaines, avec 50 minutes d’appels, 350 Mo de données et 40 textos, vous déboursez avec les Canadiens entre 75 $ et 145 $ ou entre 38 $ et 49 $ avec les Américains. Si vous ne désirez que 100 Mo de bande passante, pour 5 jours, les prix au Canada varient entre 15 $ et 45 $ et aux É.-U. entre 10 $ et 15 $ Les fournisseurs américains Si le fait d’obtenir un nouveau numéro ne vous dérange pas, voici comment procéder pour transiger avec une des 2 entreprises américaines, soit Roam Mobility et T-Mobile. 1. Faites déverrouiller votre téléphone : Déverrouiller votre téléphone multifonction en contactant votre fournisseur de service (au Canada : Bell, Rogers, Telus ou autres). La loi canadienne oblige ces entreprises à débarrer votre téléphone après 6 mois du début de votre contrat (à un coût nominal variant de 25 $ à 50 $). 2. Acheter une nouvelle carte SIM : Pour Roam Mobility, visitez les Future Shop, Best Buy, ou encore en ligne). Le coût de la carte est de 20 $, mais vous ne la payez qu’une seule fois. J’ai fait affaire à plusieurs reprises avec Roma M. Si vous optez pour T-Mobile, leur carte n’est disponible qu’en arrivant aux É.-U.. Mais leur carte SIM ne coûte que 1 $ et les prix de leurs forfaits sont les plus bas. Ils vous offrent l’option tout illimitée (appel, bande passante et textos) pour seulement 3 $ par jour. C’est le forfait idéal si vous aimez voyager avec Google Map dans votre automobile, ou écoutez Radio-Canada en continu. 3. Activer votre carte SIM : Cette fonction est relativement simple. Votre fournisseur vous donnera toutes les étapes à suivre. 4. Installer votre nouvelle carte SIM sur votre téléphone : J’avoue qu’il faut un peu de dextérité pour échanger les cartes SIM. Et surtout, ne perdez pas votre carte canadienne, que vous devrez réinstaller et reconfigurer à votre retour. 5. Acheter du temps d’antenne (data, voix et SMS) : Pour Roam Mobility, on se rend sur leur site web pour choisir le forfait, la date de début et de fin et le tour est joué. En cours de route, vous pouvez modifier votre forfait en ligne sans problème. Les forfaits sont disponibles en période d’une journée jusqu’à 1 mois à la fois. Point très important avant de partir: Bien vérifier la couverture réseau de votre fournisseur américain. Surtout si vous vous rendez dans le désert du Colorado ou en Alaska. Un article complémentaire duquel je me suis inspiré: Partir avec votre cellulaire — Le Soleil — 12 avril 2014 — Pierre-Olivier Fortin

Laisser un commentaire :