≡ Menu

Ballon dirigeable de Google pour que tous accèdent à l’internet

Écouter la chronique en MP3

.
Ce projet de recherche et de développement mis au point par Google X a pour mission de fournir un accès Internet aux régions rurales et éloignées. On utilisera des ballons à haute altitude placés dans la stratosphère à une altitude d’environ 32 km afin de créer un réseau sans fil d’antennes avec un maximum de 3 G comme vitesse. Google a choisi le nom du projet que l’on pourrait traduire par « Dingue » afin de fournir un accès Internet à 5 milliards d’humains actuellement sans couverture Internet.

Pourquoi la stratosphère?

La stratosphère est idéale à cause des vents presque inexistants à cette altitude de l’atmosphère terrestre. Par ex. En octobre 2012, Félix Baumgartner a sauté d’une altitude de 39 km dans cette même stratosphère.

Comment ça fonctionne?

L’internaute se connecte au réseau à l’aide d’une antenne spéciale Internet attachée à la structure du ballon. Le signal se déplace à travers le réseau de ballon de ballon, puis à une station au sol relié à un fournisseur de services Internet, puis sur l’Internet mondial.

Chaque ballon de forme ovale ressemblant à une citrouille, mesure 50 pieds de largeur (15 m) et 39 pieds de hauteur (12 m). Ils sont gonflés d’hélium, et équipés des panneaux solaires pour gérer les pompes, la navigation et les circuits de communication. Le ballon est aussi muni d’un parachute lors de sa descente pour réparation ou remplacement.

En plus d’offrir un accès Internet dans les régions rurales et éloignées mal desservies par les dispositions existantes, ce projet vise surtout à améliorer la communication lors de catastrophes naturelles dans les régions touchées.

Projet lancé en 2013

Ce projet a officiellement débuté en juin 2013 en Nouvelle-Zélande où 30 ballons ont été lancés en collaboration les autorités de l’aviation civile. Une cinquantaine d’internautes triés sur le volet se sont connectés aux antennes des ballons et les tests se sont bien déroulés.

Depuis ce temps, plusieurs autres tests ont eu lieu afin d’améliorer la longévité des ballons dans la stratosphère. En mars 2015, la durée moyenne d’un ballon était de 6 mois à comparer à moins de deux mois en 2013.

Vendre aux compagnies de cellulaire locales

Au lieu que Google s’occupe lui-même de la gestion de l’internet, il a été décidé en 2014 d’offrir ce service aux compagnies locales dans les différents pays qui géreraient eux-mêmes la vente de la bande passante.

Le Sri Lanka, le premier pays couvert par l’internet par ballon

Il y a quelques semaines, le 28 juillet 2015, le petit pays du Sri Lanka est devenu le premier pays à jouir d’une couverture intégrale LTE par internet grâce à cette nouvelle technologie.

À moyen terme, Google projette lancer 300 autres ballons pour couvrir l’entièreté du 40e parallèle, afin d’offrir l’Internet à des pays comme l’Australie, le Chili et l’Argentine.

Laisser un commentaire :