≡ Menu

Les logiciels antipubs et le nouveau Google Contributor

Pour écouter la chronique en Mp3

 

Google Contributeur (en français) est un nouveau programme géré par Google qui permet aux utilisateurs du réseau Google d’afficher des sites web sans aucune publicité gérés par Google (comme Adwords). Cette application, lancée en novembre 2014, est en période de test (phase bêta). Google a réussi à convaincre de grands noms de l’Internet afin de tester ce nouveau service, comme le journal satirique The Onion, WikiHow, Urban Dictionnary et le site d’actualité Mashable. Pour le moment, aucun site français n’est encore partenaire, mais les intéressés peuvent demander à participer via un courriel d’invitation.

Google affirme que Contributor est une expérience qui vise à monétiser le web sans avoir à compter sur la publicité. Tout le monde sait qu’Internet est en grande partie financé par les publicités et les agences de publicité. Contributeur est une étape vers la création d’un environnement sans publicité pour les utilisateurs.

Comment ça fonctionne?

Les utilisateurs peuvent faire une contribution mensuelle de 1 $ à 3 $. Ils doivent ouvrir une session avec un compte Google et lorsqu’ils naviguent sur l’un des sites supportant l’expérience de Contributor, une petite partie du montant ira aux propriétaires de ce site web. Les blocs d’annonces traditionnelles, au lieu d’afficher le matériel de publicité, affichent un message de remerciement agrémenté d’un design attrayant.

Qui peut en profiter?

Actuellement, ce service n‘est disponible que sur invitation et aux États-Unis seulement. Mais vous pouvez vous inscrire sur une liste d’attente pour être invité. Bien que la publicité de Google soit omniprésente et domine le marché sur le web, les publicités gérées par les autres régies continueront à s’afficher.

Et l’application AdBlock et Adblock +

Si par exemple vous utilisez déjà l’application Adblock, toutes les publicités disparaîtront (ou presque). Les seules publicités qu’Adblock laisse passer sont certaines pubs jugées « non intrusives ». Il faut savoir que cette application a été téléchargée par plus de 40 millions d’internautes à travers le monde. 

Pas vraiment une nouveauté

Le site du célèbre journal britannique The Guardian offre une version payante en ligne sans publicité. D’autres sites comme NextWeb, faits de même pour un coût de 36 $ par année (3 $ par mois).

Mais est-ce le futur du web?

L’avenir nous le dira, mais le modèle testé par Google permet de satisfaire les deux mondes, soit les propriétaires de site web qui reçoivent rétribution pour leur travail et les internautes qui jouissent de sites web sans distraction.

N’est-ce pas déjà le modèle de la radio publique comme Radio-Canada ou la BBC où vous payer un montant chaque année sur vos impôts afin de jouir d’une programmation sans publicité? Mais dans ce cas, vous n’avez pas le choix, même ceux qui n’écoutent jamais la radio d’état et qui préfèrent la radio avec de la publicité.

Laisser un commentaire :